jeune intermittent
Nutrition et Alimentation

Jeûne intermittent pour perdre du poids : est-il efficace ?

Le jeûne intermittent : qu’est-ce que c’est ?

Le principe même du jeune est de ne pas consommer de nourriture sur une période donnée. Allant de quelques heures jusqu’à plusieurs jours pour les pratiques les plus extrêmes. C’est une méthode utilisée depuis des millénaires, sous forme de méthode d’expiation dans certaines religions.

Depuis quelques années, le jeune intermittent, communément appelé Fasting, est une forme de jeune plus douce, qui consiste à ne pas manger pendant 12h à 16h. Le tout à des fins de purification du corps et de bien-être. Mais cette méthode rencontre une forte notoriété sur son utilité dans un objectif de perte de poids.

De façon concrète, cette méthode consiste à sauter un repas et d’avoir une période de jeûne entre 12 et 16h. La façon la plus répandue de réaliser un Fasting est de sauter le petit déjeuner. C’est-à-dire qu’entre le dîner (vers 20h) et le prochain repas (le lendemain vers 12h), votre corps sera en période de jeûne sur une durée de 16h.

Le jeûne intermittent : pour qui et comment ?

Cette pratique du jeûne n’est adaptée uniquement aux adultes en bonne santé. Nous déconseillons fortement cette pratique aux personnes âgées, femmes enceintes ou personnes malades / faibles. Le corps doit être capable de supporter un manque d’apport calorique sur 12h à 16h.

Du côté alimentation, pour les repas effectifs (non jeuné), il n’y a pas de restrictions particulières. Le mieux est de garder une alimentation équilibrée vous permettant de faire le plein d’énergie pour votre journée. Dans un objectif de perte de poids / musculation, veillez à garder un apport en protéine suffisant sur chaque repas afin d’atteindre votre quota de protéine journalier.

Le fasting étant une méthode visant à améliorer le bienêtre et la santé, évitez les sucreries, fast food pendant cette période afin de tirer au maximum profit de ces bienfaits.

jeune intermittent perte de poids

Les effets du jeûne intermittent sur le corps

En pratiquant le jeune sur une période de 12 à 16h de préférence en sautant le petit déjeuner, votre corps devra puiser dans ses réserves pour fournir de l’énergie à l’organisme. Lesdites réserves sont majoritaires les réserves graisseuses. De plus, dans un objectif de perte de poids, le jeune intermittent permet également de faciliter le déficit calorique sur une journée (puisqu’on saute un repas sur 3).

Le jeune intermittent permet également de retrouver de l’énergie dès le matin au réveil. Puisque vous maitrisez mieux la production d’insuline (qui nous le rappelons dans l’article sur le petit déjeuner, provoque un pic de production juste après le petit déjeuner et une potentielle phase d’hypoglycémie quelques heures plus tard).  

Attention cependant à ne pas abuser du jeune intermittent et de foncer tête baissée. Un trop gros déficit calorique nuira à vos performances sportives et votre corps réduira sa masse musculaire pour subvenir à ses besoins. Gardez une alimentation saine sur toute la période ou vous pratiquez le fasting avec un apport de tous les macronutriments nécessaires pour atteindre vos objectifs.

Ce qu’il faut retenir sur la technique de jeûne intermittent

Le jeune intermittent apporte donc de nombreux bienfaits sur le corps (qui ne sont pas tous énumérés dans cet article). Il doit cependant être bien maitrisé contrôlé par ceux qui souhaite le pratiquer. Attention à ne pas tomber dans des pratiques extrêmes et de rester dans sa ligne de conduite alimentaire en fonction de ses objectifs.

Un jeune intermittent peut se réaliser par cycles de quelques semaines en fonction des effets sur votre corps et de vos sensations. Il peut donc être utilisé dans un programme de perte de poids, au risque de se répéter, s’il n’est pas poussé dans des pratiques abusives.